Par Michel Mouchon | 11 mars 2020

Empower your IBM i teams: the extraordinary potential of Git

Le mouvement DevOps a créé un « vent de changement » nouveau dans la manière de gérer le développement d’applications, atteignant les coins les plus reculés de l’industrie et notamment notre cher IBM i.

DevOps a vu le jour en tant que prolongement des méthodologies de développement Agiles, avec l’ambition d’étendre les mêmes principes à l’ensemble du cycle de vie des applications, depuis les besoins initiaux jusqu’à la disponibilité opérationnelle de la nouvelle fonctionnalité pour les utilisateurs.

En substance, l’objectif premier de DevOps est de « servir le business » en fournissant des logiciels de meilleure qualité aussi rapidement que possible – en supprimant tous les obstacles potentiels à n’importe quel stade du cycle et en automatisant tout ce qui peut l’être.  Ayant l’avantage d’être open source, Git et Jenkins sont devenus les acteurs principaux (bien que d’autres existent et gagnent régulièrement du terrain).

Pour être acceptée sur IBM i, la domination absolue de Git exige une explication.  Dans cet article, nous allons démystifier Git et examiner sa pertinence sur la plate-forme IBM i en particulier.  Un certain nombre d’outils de collaboration sont étroitement liés à Git, GitHub étant le leader dans ce domaine.  Mais qu’est-ce que GitHub apporte exactement en plus de Git ?  Et dans quelle mesure un outil standard de l’industrie comme GitHub est-il adapté à un environnement de développement traditionnel sur IBM i ?

1. Se familiariser avec Git

Git est un gestionnaire de code source distribué qui suit les changements d’application via un mécanisme de validation « optimiste » pour les changements (les « commits »).  Le travail des développeurs est sécurisé et la traçabilité de toutes les modifications du code source est totale.  Ce mécanisme libère la créativité illimitée du développeur, car il peut revenir tr