Code Quality Check Solution

Qualité du code sur IBM i

Contrôlez la santé de vos applications RPG ou COBOL.

Éliminez la dette technique

Quelles sont les causes de la dette technique sur IBM i ?

Une dette technique inutile peut être générée à cause des deux points suivant : de nombreuses applications Legacy IBM i se retrouvent encombrées de zones de code qui sont bien souvent trop complexes ou monolithiques et difficiles à entretenir. Les zones de « code mort » – parfois jusqu’à 30 % du volume d’une base de code – font également perdre un temps précieux aux développeurs et ajoutent à la complexité globale du système. La dette technique peut alors avoir pour conséquence un impact négatif sur la viabilité à long terme du logiciel et réduire les revenus de votre entreprise.

À long terme, les applications négligées deviennent de plus en plus fragiles, ce qui rend leur support de plus en plus coûteux. De leur côté, les améliorations deviennent prohibitives, créant ainsi un cercle vicieux.

Vicious Cycle Of Technical Debt

Comment reconnaître un code fragile ?

Les applications de gestion IBM i se sont avérées tellement sûres et fiables au fil des ans qu’elles sont souvent considérées comme trop utiles ou trop risquées pour être remplacées. Pourtant, leur code RPG ou COBOL ont pu être maintenu par plusieurs développeurs pendant 20 à 30 ans, ce qui augmente le risque de dette technique.

Les caractéristiques communes sont les suivantes :

  • Programmes monolithiques dans les anciennes variantes de RPG (2, 3 ou 400)

  • Utilisation d’un RPG à format fixe, non familier à la nouvelle génération de développeurs

  • Des bogues qui existent depuis des années, dans un code « trop important pour être touché »

  • « Code mort » – jamais exécuté, mais représentant parfois jusqu’à 30-40% de votre application

  • Un code trop complexe qui empêche le passage à une architecture de services Web
  • Peu ou pas de documentation

En outre, des failles de sécurité peuvent se glisser dans le code source lorsque la logique de la base de données IBM i est exposée à des applications et des dispositifs externes.

Conséquences de la dette technique

Si les défauts de codage atteignent la production, ils peuvent provoquer des temps d’arrêt coûteux et nuire à la réputation de votre entreprise. La dette technique non traitée peut avoir un impact sur une organisation IBM i de multiples façons :

  • Augmentation du coût de la maintenance et du support technique
  • Difficultés d’intégration des nouveaux développeurs
  • Perte d’activité due aux pannes et aux temps d’arrêt

  • Courbe d’apprentissage importante
  • Perte d’agilité

  • Entrave à l’innovation

  • Mauvaise expérience utilisateur

Growing Cost of Technical Debt

Comment éliminer la dette technique sur IBM i ?

Adoptez ARCAD CodeChecker !

  • Plus de 100 règles personnalisables pour le contrôle de la qualité du code sur IBM i

  • Réduisez la complexité du code et le risque de temps d’arrêt

  • Maîtrisez les coûts et les délais de maintenance

  • Facilitez l’intégration des nouveaux développeurs

  • Prise en charge de l’audit de code et du contrôle continu de la qualité

  • Solution autonome pouvant être utilisée avec n’importe quel outil DevOps sur IBM i

  • S’intègre à RDi, aux outils d’automatisation tels que Jenkins et SonarQube pour la création de tableaux de bord.

  • DevSecOps : détecte les failles de sécurité (injection SQL, APIs vulnérables, SQL dynamique,..)

Contact Us

Demandez votre démo

Parlons de votre projet !

Nos experts vous conseillent

Démo personnalisée

Sollicitez nos experts